Zoom sur… ​Pourquoi dit-on qu’il y a un éparpillement de la classe politique Israélienne 2019 ?

Zoom sur… ​Pourquoi dit-on qu’il y a un éparpillement de la classe politique Israélienne 2019 ?

A près de 80 jours des élections législatives en Israël (9 Avril 2019), le flou et l’éparpillement des partis politiques semblent toucher toutes les tendances: à droite, au centre et à gauche… Personne n’est épargné…

A gauche nous assistons à :

  • Une guerre des égos qui se joue principalement entre Gabbay, Lapid et très certainement Gantz (à peine sorti de son mutisme)
  • Un divorce annoncé en direct à la TV entre Gabbay (Avoda) et Livni (atnoua)
  • La création de nouveaux partis tels que Be-Ya’had, ou la percée de partis centristes flirtant avec les idées de gauche (Guesher).

Au centre nous assistons à :

  • Une multiplicité des partis centristes vacillant parfois à gauche (Lapid de Yesh atid), parfois à droite (kahlon de koulanou).
  • L’ouverture des spéculations sur les coalitions probables avec les partis voisins.

A droite nous assistons à:

  • Un Likoud qui semble rester en tête selon les sondages, mais qui aura besoin de s’allier avec d’autres (koulanou? Autre?) pour se renforcer et atteindre son objectif de 40 sièges.
  • La création du nouveau parti de Benett et Shaked, « La nouvelle droite », qui doit se démarquer du parti dont il émane (Bayt Hayehoudi, en perte de vitesse et sans leadership), pour prendre son envole.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *