Archives de
Catégorie : Zoom Politiques

Cette page propose de vulgariser le paysage politique à partir de 2018, de reprendre les règles du jeu et de décrypter les enjeux des différentes campagnes électorales.

Zoom sur…. Les infos pratiques des élections nationales du 9 avril 2019

Zoom sur…. Les infos pratiques des élections nationales du 9 avril 2019

*Quand ?* 
Le Mardi 9 avril, les 10 720 bureaux de vote vont seront ouverts de 7h a 22h pour accueillir les 6.3 millions d’électeurs.

*Comment ?*
Il faut être muni d’une pièce d’identité (TZ). La « carte d’électeur » n’est pas nécessaire. 
*Nb*: 1 seul bulletin doit être inséré dans l’urne ! Nous élisons un parti politique pour siéger a la Knesset (et non pour le 1er ministre)

*Pour Qui ?*
Il y a 42 listes candidates. 
Chaque liste dispose d’un bulletin avec une ou deux lettres comme acronyme.
Seules les listes ayant atteint le seuil d’éligibilité de 3.25% pourront prétendre à un siège a la knesset.

*Bon à savoir :*
1/ les transports en commun seront gratuits de lundi soir a mardi soir 
2/ mardi est un jour chômé et payé (ou travaillé payé double) 
3/ en 2015 lors des dernières élections il y a eu 72% de participation
4/ pas de procuration possible !

Zoom sur…. Coalition nationale OU Gouvernement d’union nationale ?

Zoom sur…. Coalition nationale OU Gouvernement d’union nationale ?

On parle de *Coalition nationale* lorsque les membres du gouvernement sont issus de plusieurs partis politiques distincts, mais qui sont, en général, issus du même « bord politique » (coalition de gauche, du centre, ou de droite).
Ce type de gouvernement est très fréquent en Israël.

On parle en revanche de *Gouvernement d’union nationale* lorsque le gouvernement est constitué des plus grands partis élus à la Knesset… Tous bords confondus! 
En général ce gouvernement est constitué lorsque la situation politique, sécuritaire ou économique l’exige.

Ex: juin 1967, à la veille de la Guerre des 6 Jours, un gouvernement d’union nationale a été formé avec l’entrée dans le cabinet de Moshé Dayan à la Défense et de Menahem Begin chef du parti de droite Hérout.

Ex : en 1984, le Likoud de Shamir et les travaillistes de Peres se partagent la direction du gouvernement d’union nationale, par roulement, en raison de leurs résultats électoraux très serrés.

Ex: en 2012, le parti de Shaul Mofaz, Kadima, et le Likoud de Natanyahou, forment un gouvernement d’union nationale notamment en raison de la menace nucléaire iranienne.

Zoom sur…La loi « État Nation »

Zoom sur…La loi « État Nation »

La campagne électorale pour les législatives 2019 a commencé.
Un certain candidat a placé au cœur des débats la loi dite « État Nation ».

De quoi s’agit-il ?

Adoptée par la Knesset le 19 juillet 2018, cette loi fait partie des lois fondamentales d’Israël (valeur de Constitution).

Elle prévoit, notamment, que :

  • Israël est l’État – Nation du peuple juif
  • L’hébreu est la langue officielle (l’arabe étant d’un statut spécial)
  • La capitale d’Israël est Jérusalem (unifiée)
  • Israël investira des moyens pour garder des liens avec les juifs de l’étranger, et reste ouvert à l’immigration juive
  • Le Chabat et les fêtes juives sont chômés
  • L’établissement de localités juives relève de l’intérêt national
    -…

Cette loi a été largement critiquée par l’Opposition actuelle selon laquelle elle porterait atteinte aux droits des minorités.

Zoom sur… ​Pourquoi dit-on qu’il y a un éparpillement de la classe politique Israélienne 2019 ?

Zoom sur… ​Pourquoi dit-on qu’il y a un éparpillement de la classe politique Israélienne 2019 ?

A près de 80 jours des élections législatives en Israël (9 Avril 2019), le flou et l’éparpillement des partis politiques semblent toucher toutes les tendances: à droite, au centre et à gauche… Personne n’est épargné…

A gauche nous assistons à :

  • Une guerre des égos qui se joue principalement entre Gabbay, Lapid et très certainement Gantz (à peine sorti de son mutisme)
  • Un divorce annoncé en direct à la TV entre Gabbay (Avoda) et Livni (atnoua)
  • La création de nouveaux partis tels que Be-Ya’had, ou la percée de partis centristes flirtant avec les idées de gauche (Guesher).

Au centre nous assistons à :

  • Une multiplicité des partis centristes vacillant parfois à gauche (Lapid de Yesh atid), parfois à droite (kahlon de koulanou).
  • L’ouverture des spéculations sur les coalitions probables avec les partis voisins.

A droite nous assistons à:

  • Un Likoud qui semble rester en tête selon les sondages, mais qui aura besoin de s’allier avec d’autres (koulanou? Autre?) pour se renforcer et atteindre son objectif de 40 sièges.
  • La création du nouveau parti de Benett et Shaked, « La nouvelle droite », qui doit se démarquer du parti dont il émane (Bayt Hayehoudi, en perte de vitesse et sans leadership), pour prendre son envole.

Zoom sur… ​Elections législatives israéliennes du 9 AVRIL 2019

Zoom sur… ​Elections législatives israéliennes du 9 AVRIL 2019

Le 1er Ministre a annoncé la dissolution de la Knesset.

Les prochaines élections législatives vont auront lieu le 9 avril 2019. Petite mise au point pour comprendre les prochains débats publics en Israël.

1/ Les élections législatives se déroulent tous les 4 ans pour pourvoir 120 sièges.

2/ Il s’agit d’un scrutin proportionnel plurinominal, qui signifie que :

✓ Les citoyens voteront pour des listes / partis politiques

✓ La plupart des partis organisent d’abord des « primaires » pour déterminer l’ordre des candidats sur leur liste

✓ Une liste doit dépasser un certain seuil d’éligibilité (3,25% en 2015) pour prétendre à des sieges.

✓Cela favorise la multiplicité des partis, ce qui impose la création d’une coalition entre élus pour légiférer.

4/ Voici une liste non exhaustive des principaux partis politiques connus au 5 janvier 2019 :

Likoud (droite / Netanyahou)

Hossen l’Yisrael (B. Gantz)

Yesh Atid (centriste / Y Lapid)

Avoda (gauche / gabaye) – Atnoua (gauche / livni)

-Yehadoute Hatorah (parti religieux ashkenaz)

Yemin hahadash (droite / Benet et Shaked)

Koulanou (centriste droite / Kahlon)

Shass (parti religieux sefarad)

Be-Ya’had (gauche / Yom Tov Samia)

Meretz (Gauche / Zandberg)

Israël beitenou (droite / Liberman)

Bayit hayeoudi(droite/ religieux nationaliste)

Guesher (Centre gauche) – Zehoute (droite)

Zoom sur…. les élections municipales municipales

Zoom sur…. les élections municipales municipales

Quand ?

​Le 30/10/ 2018 nous procéderons à l’élection du maire + de son conseil municipal. Attention cette année le 30/10 est férié… (Nouveau… La knesset a rendu cette journée de vote fériée dans tout le pays !) Prévoyez donc d’être à Harish ce jour là

​Comment être électeur?

Il faut être domicilié à Harish et que cette adresse soit inscrite sur votre TZ (modification de l’adresse au misrad hapnim)

​Comment se déroule le vote ?

Deux bulletins :

1/ pour élire le Maire (bulletin couleur jaune)

2/ pour élire la liste des candidats qui composeront le conseil municipal (bulletin couleur blanche).

Nb :

  • On peut voter pour un candidat א et une liste ב
  • Le maire est élu au premier tour si il obtient 40% des voix. Sinon il y a un second tour prévu le 13/11
  • c’est un vote à la proportionnelle :
  • il reflète mieux la réalité des votes
  • Le maire peut devoir faire une coalition avec d’autres partis politiques si sa liste n’a pas la majorité d’élus au conseil municipal…

Durée du mandat ?

Le mandat du maire est de 5 ans.